May 2019

Monthly Archives

Lebanon’s First-Of-A-Kind Real Estate Entertainment TV Show Is Here!

What is Bedkon Beit?
Bedkon Beit is Lebanon’s first-of-its-kind real estate entertainment TV show produced by OBBO prod and powered by MAD. The show is the Lebanese version of the French Carrement Bien[s], which is the first real estate entertainment TV show broadcasted on TMC, part of TF1 Group, now in its 4th season in France.

In a country as beautiful, rich and diverse as Lebanon, our dynamic duo of hosts, Dany Saliba and Fay Abou Hassan, will not only be searching for the best real estate deals but they will also be experiencing the surroundings of each property area they visit by trying out fun different activities from skiing, basketball and yoga to recycling, arts and crafts!

When is Bedkon Beit landing in Lebanon?
Bedkon Beit kicks off on LBCI Lebanon starting June 5th, 2019, at 7:15am, 9:50am, 5:50pm, i.e three times a day for three times the fun, in addition to a prime episode every Saturday at 5:00 pm.

Who will be on the show?
The show will feature major real estate experts, consultants, developers and market players such as Demco Properties, Al Mawarid Real Estate, M1 Real Estate, Platinum Invest Holding, who will display and discuss their properties as Dany and Fay experience them as well as their surrounding areas.

That’s not the only thing you can expect on Bedkon Beit, as there will also be an artistic factor to the show! How? Different artists will be featured each prime for live shows and interviews for additional fun after all the real estate talk!

Real Estate Market in Lebanon
Are you looking to buy or sell a property or simply stay up-to-date on the Lebanese real estate market and its most prominent players? Whichever is the case, Bedkon Beit has got you covered ! Get Ready for Bedkon Beit on June 5th starting 7:15am.

Why should you tune in?
By now, you know how this show will be different from other real estate TV shows: in addition to being very entertaining, it features properties for everyone! Whether you’re a newly wed couple, a start-up company or someone who’s looking to come back to Lebanon to settle down, Bedkon Beit has what you are looking for. Don’t miss out on Lebanon’s NEWEST BIG hit. Stay tuned.

Check out Bedkon Beit on Facebook, Instagram and Youtube for regular, daily updates and more.

Ivaanyh, le rayon de soleil de la pop française

Si nous devions décrire notre MADeuse Ivaanyh, nous dirions qu’elle rassemble des ondes positives, de nombreuses influences reconnaissables dans ses compositions et une volonté de fer. C’est pourquoi nous sommes persuadés que vous n’avez pas fini d’entendre parler d’elle.
Comme à notre habitude, commençons simplement. Peux-tu te présenter en trois phrases s’il te plait?
Bonjour, je m’appelle Ivaanyh. Je suis une jeune artiste, auteure, compositrice, interprète au style principalement Pop et Soul Musique. J’ai pris le parti il y’a 3 ans et demi de quitter mon job et de me lancer dans une voix qui me correspond vraiment à savoir le chant malgré le regard et l’opinion de ma famille et de mon entourage.

Aurais-tu des conseils pour des personnes comme toi qui aimeraient changer de vie et se lancer dans l’art?
Tout est possible, alors si c’est ce que vous ressentez au fond de vous … Go, go, go !! Par contre, il faut avoir conscience dès le début que le milieu se veut particulier … Loin des schémas du CDI et de la stabilité !! haha

Le conseil que je pourrais donner serait éventuellement de bien connaître et comprendre son marché. Même si derrière l’art se cache des aspects très subjectifs, il est important selon moi de connaître comment cela fonctionne pour orienter ses actions et faire en sorte que notre art puisse toucher un maximum de monde.

Développer son réseau est aussi primordial, favoriser les rencontres et s’intéresser à ce que font les autres artistes peut être un plus.

Enfin, s’entourer de personnes bienveillantes. Vous connaîtrez des hauts mais aussi des bas et savoir que l’on peut avoir le soutien de proches qui sauront nous remotiver, nous rebooster et nous donner de l’énergie positive est aussi important.

Comment décrirais-tu ton univers musical en quelques mots ? Quelles sont tes influences musicales?
Je dirais que mon univers musical est principalement Pop pour ne pas utiliser le mot « variété ». Mais je fais de la musique grand public, pas forcément apparenté à un style très précis mais au contraire teinté de plein de mélanges différents. Passionnée par la Soul Musique (Marvin Gaye, Otis Redding, Aretha Franklin, etc, etc.) depuis toute petite et également par les voix (Whitney Houston, Mariah Carey, Tina Turner, Beyoncé, Alicia Keys …), j’aime aujourd’hui m’inspirer de ces styles mais aussi faire des petits clins d’œil au reggae, à la world, au raggamuffin ou bien même aux sonorités électro que j’intègre de plus en plus à ma musique.

Quels sont tes projets pour l’avenir?
Je m’apprête à sortir un titre d’ici l’été, accompagné d’un clip. Un titre en Français dans la veine Pop Electro. Je continue également à travailler sur la réalisation de mon premier Ep.

Et en parallèle, je suis toujours à la recherche de scènes ou me produire.

Enfin, as-tu quelques mots à dire sur l’état de la scène musicale aujourd’hui et la manière dont tu la perçois?
C’est un vaste sujet.

La scène musicale ne se résume plus qu’à la scène à proprement parlé, à la radio ou à la Tv. Les réseaux ont largement pris le dessus et les plateformes de streaming aussi j’ai l’impression. N’importe qui peut faire de la musique que ce soit dans sa chambre ou ailleurs. Cela laisse la place à tout le monde, ce qui est positif et en même temps cela pousse parfois dans une médiocrité.

Je trouve que la scène musicale n’est plus liée directement à la musicalité et c’est dommage mais plus à un phénomène de « likes », de « followers », d’engouement autour d’artistes ou bien de vidéos. La musique se consomme aussi rapidement qu’un hamburger dans un Fastfood et les maisons de disques sont plutôt friandes de ce genre de profil qui peuvent vendre beaucoup en peu de temps. Mais c’est le jeu et le monde dans lequel nous vivons haha.

En tout cas, je sais qu’il existe de vrais passionnés, heureux de partager et de transmettre des messages et des valeurs. La musique et le chant restent à mes yeux un langage du cœur et quoi qu’il arrive je suis heureuse d’avoir pu en faire mon métier aujourd’hui.

A Guide To The Art Scene in Beirut

Growing up in Lebanon, especially in Beirut, has given me the advantage of discovering almost all of its nooks and crannies. Beirut is a city rich with heritage, with culture and with history and in its undoubtable beauty lies so many hidden gems and secrets of the past. How does one discover what Beirut has to offer if not through its now booming art scene?

Of course, one cannot compare the growing art scene in Lebanon to that of European countries. Coming from a troubled past enriched with wars, sectarianism and division, Lebanese artists have a lot emotions to fuel their art with. This is what makes the art scene in Lebanon, especially in the capital of Beirut, unique; many artists draw on their personal experiences with civil war that extended from 1975 till the 1990s, with personal experiences of sectarianism, homophobia and even sexual harassment as well as their lack of inclusion due to feeling like they belong to a minority.

On the other hand, other artists are inspired by the beauty of the Lebanese heritage, old Beirut and the beauty of today’s activism.

Beirut Art Center
Known as one of Beirut’s biggest art venues, Beirut Art Center hosts art in all its forms: from musical performances to art galleries. It aims to portray all types of modern art.

Sursock Museum
Forever a pillar in the Lebanese art scene, Sursock became an even bigger cultural hub for artists after its renovation, hosting different exhibitions throughout each year with the aim to challenge and inform its audience.

Plan Bey
A worthy mention located in the heart of Mar Mikhael, Beirut, Plan Bey is a humble gallery with affordable, local paintings, photographs and postcards by Lebanese artists. The pieces reflect the city, and sometimes the country, through the eyes of their creators.

Art on the 56th
A historical building turned into a shelter for art in the heart of Gemmayze, this is how one can summarize Art on the 56th aside from its local and international selection of expressive art.

Quelques Pincements De Corde, Un Silence, Un Souffle… Et Une Voix: VASLO

VASLO, auteur/compositeur/interprète français, nous enivre par une musique douce, émouvante et puissante basé sur un mélange entre guitare et voix influencé par Brel, Edith Piaf, Jeff Buckley, Hanz Zimmer et bien d’autres artistes.
Anciennement dans le marketing, il est un nouvel artiste qui nous prouve que l’art est en chacun de nous. Découvrez son parcours qui l’a amené jusqu’à la musique et ses projets pour l’avenir.
Commençons simplement. Peux-tu te présenter en trois phrases s’il te plait?
Je m’appelle VASLO (Valentin Gilbert), je suis auteur/compositeur/interprète de chansons pop/folk en français et en anglais. Je joue de la guitare et m’accompagne d’une violoncelliste et d’un batteur. Mais le noyau dur de mon projet, c’est ma voix. Autour d’elle gravite tout le reste.

Tu nous as dit que tu venais d’école de commerce (dans le marketing). Comment en es-tu arrivé à une carrière dans la musique?
Jusqu’à mes 27 ans, j’ai vécu une vie plutôt conventionnelle. Un diplôme d’école de commerce en poche, j’ai en effet bossé 4 ans dans le marketing et la communication.
Mais en 2014 suite à une rupture, je décide de changer complètement de vie et de me lancer dans la musique avec quelques compos sous le coude. Les retours sont très positifs, ça me pousse à continuer. Et aujourd’hui, après 4 ans dans la musique, mon projet ne cesse de se développer. Un album est en cours de réalisation pour une sortie en novembre 2019, je suis soutenu par plusieurs dispositifs (La Manufacture Chanson, le dispositif Décibels) et je m’entoure de professionnels (une violoncelliste, un batteur, un producteur, une chargée de diffusion).

Est-ce qu’un jour tu te verrais retourner vers le monde de l’entreprise ? Ou tu es parti pour de bon et désormais c’est music for life?
Je continue d’avoir un pied dans la communication, je suis freelance et réalise des créations graphiques/web pour des artistes, des entreprises, des associations.
J’aime avoir ces 2 activités, musique et freelance. C’est un bon équilibre.

Tu joues principalement une folk française émouvante et puissante. Quelles sont tes influences et inspirations musicales?
J’ai été bien entendu très influencé par Brel, Piaf, Aznavour, Balavoine, Simon & Garfunkel, Jeff Buckley, Bette Midler,… plus récemment par Matthieu Chedid, Stromae, Ben Mazué, Asaf Avidan, M83, Archive. Ma musique a été aussi bercée par les grands compositeurs de musiques de film (Hans Zimmer, Armand Amar, Gustavo Santaolalla…) et les voix brisées du Fado portugais (Buika, Mariza…). Puis il y a la musique classique, l’électro, la folk africaine (Fatoumata Diawara, Toumani Diabaté)…bref tant de sons qui ont un écho dans ma musique.

Quand nous t’avons rencontré pour la première fois, tu nous avais parlé d’une collaboration avec d’autres musiciens. Peux-tu nous en parler un peu plus en détail s’il te plait?
La musique, c’est avant tout le partage. Avec le public mais aussi avec des musiciens. Au cours de ces 4 années, j’ai fait beaucoup de rencontres et collaboré avec beaucoup de musiciens qui m’ont accompagnés dans mon projet : un choeur gospel, une violoniste, un tromboniste,… J’ai construit le prochain album en trio avec Martina Rodriguez au violoncelle et Pierre Mahier à la batterie. Ils seront avec moi en tournée.
A côté de mon projet, je collabore avec des chanteuses pour des concerts dans des hôpitaux au chevet des enfants malades. Je chante aussi tous les dimanches avec un groupe au théâtre Trévise dans le cadre d’un spectacle qui s’appelle Le Fieald.
Je collabore aussi souvent avec une danseuse burlesque : Edenweiss. Elle chorégraphie des danses sur mes compositions.

Talent Hunt Nuit Bleue 2019 Powered by MAD

C’est parti pour la deuxième édition de la Talent Hunt Nuit Bleue !

En connexion directe avec Nuit Blanche, nous avons lancé Nuit Bleue, avec notre fournisseur officiel Bombay Sapphire, notre évènement expo d’arts hybrides parisien où nous révélons à notre communauté de MADers nos nouveaux talents MAD.

Plus de 300 photographes, peintres, réalisateurs, illustrateurs, sculpteurs et designer d’objets ont postulé à la Talent Hunt Nuit Bleue l’année dernière. Cette première expérience inédite a permis de révéler avec succès 14 nouveaux artistes et un gagnant MADly Blue, Donoplan.

#jeparticipe Cette année, nous renouvelons notre Talent Hunt Nuit Bleue : les candidatures sont ouvertes jusqu’au 27 Juin sur https://nuitbleue.howmadareyou.com en collaboration avec nos partenaires l’école des designers Ecole Studio Créa Paris, Itecom Art Design, l’association artistique Jeune Création, le collectif Fantôme et notre fournisseur officiel Bombay Sapphire.

How MAD are you? Si le bleu t’inspire, inscris-toi dès à présent et exprime ta créativité pour tenter d’être exposé(e) durant Nuit Bleue qui aura lieu le Samedi 5 Octobre 2019, en plein coeur du Marais.

MAD est le lieu de créations hybrides. A toi de te définir et nous montrer ta MADness! Il n’a pas de lignes directrices, ni de choses à faire ou à éviter, encore moins de cases à cocher.

Alors, how madly blue are you? Participe à ce concours pour avoir l’opportunité d’exposer à cet évènement annuel exceptionnel et très attendu et tente de gagner le prix de 1500€ offert par MAD!  

A MADly ACC Event : Congrats to Sarah Saroufim

Absolut Creative Event Competition Winner

With spring season finally here, creative talents have blossomed in Beirut !

In a race to find the next creative voice, Absolut in Lebanon has chosen its winning artist to enter the next stage of the Absolut Creative Competition. Sarah Saroufim has been revealed with her artwork “Don’t keep things bottled up” at the Absolut Creative Event, powered by MAD.

During the Absolut Creative Event held at Union Marks on April 29th, powered by MAD, artworks of the 6 finalists Sarah Saroufim, Lara Abi Saber, Jad Chidiac, Danielle El Hayek, Maher Mhanna and Tala Kawaa, were showcased, along with live performances from MAD artist Loopstache, DJ Yves El Khouri and calligrapher Ghaleb Hawila. Beirut creative visual artists, actors and fashion designers, attended the event.

Sarah Saroufim has been selected from over 200 artistic entries submitted in Lebanon and is now in with a chance to be selected as the global winner of the competition. The global winner will join the list of bold and iconic artists that the brand has previously collaborated with, such as Keith Haring, Romero Britto, Arman Armand and Maurizio Cattelan.

I created this artwork based on the idea that “everyone should be free to express themselves,” and as a way to support the destigmatization of talking about mental health. “Don’t keep things bottled up” is a visual pun or play on words based of course on the iconic image of the Absolut bottle, and the saying that encourages to share our thoughts and feelings with others. A speech bubble can be considered a universal symbol for dialogue, and in this case, the overflow of speech bubbles is at once reminiscent of the liquid pouring out of the bottle and of a sudden emotional release. I’m grateful to be chosen as one of the finalists for this cool contest, and I hope I can start practicing what I preach! “ said Sarah Saroufim.

Sarah Saroufim is a recent graduate from the graphic design program of the American University of Beirut. She’s currently working on her black & white illustrations, comics and animations. She’s also passionate about photography, cuisine and most of all: rock n’ roll!

Carefully selected by a jury panel consisting of award-winning design artist Yara Khoury Nammour and visual designer Gabriel Ferneiné, the winning artist for Lebanon has poured her heart and soul into creating a design showcasing her vision of a better tomorrow. By expression her own inner passions, she has used her artwork to carry a message of a more open, equal and inclusive world.

Next stop, Stockholm, for the global winner announcement. Stay Tuned !

Image Gallery here 👉 https://tinyurl.com/yyrnlhjt

Bras en l’air, têton l’air, un nouvel aire souffle sur Paris!

Victoria Artiste

Victoria est la preuve que quelque soit votre parcours initial, vous pouvez devenir un artiste.

Etudiante en marketing et communication, elle développe sa signature artistique au cours des années.

Désormais, elle est illustratrice digital et artisanal alliant des oeuvres minimalistes et dynamiques afin de créer un univers coloré et explosif.

Découvrez son parcours et sa personnalité d’un dynamisme sans nom ainsi que ses projets pour le futur.

Comment te décrirais-tu en une phrase ?

Comme l’indique mon nom d’illustratrice/artiste, le bras en l’air fait aussi référence au fait d’avoir la tête en l’air, d’être très enjouée dans mon activité, vivante, dynamique, telle une boule de feu, une fusée au top départ.

Qu’as-tu étudié et comment as-tu décidé de te lancer dans ce domaine ?

J’ai étudié et j’étudie toujours la communication, le marketing et plus récemment le webmarketing pour m’enrichir davantage sur ce qui fonde notre monde de demain (je suis CM dans l’IT en parallèle de mon activité d’illustratrice).

Je ne me suis pas décidée à me lancer, j’ai été propulsée inconsciemment.
Je m’amusais à modifier graphiquement mon CV, j’étais plutôt contente du résultat. J’en ai inspiré plus d’un. Mes amis ont commencé à me solliciter pour créer les templates de leurs CVs et petit à petit, ce fut la naissance de ma micro-entreprise. Aujourd’hui je continue à réaliser des prestations pour des PME et petits commerces. À côté, je m’exprime à travers des visuels beaucoup plus représentatifs de ma personnalité et de mes centres d’intérêts.

Quels sont certains de tes passe-temps ?

En excluant tout ce qui est production artistique, je prends plaisir à lire un bon livre, à nourrir ma soif d’apprendre autour d’expositions. Grande adoratrice des road trips, j’aime m’octroyer des périodes de voyages. Le prochain en date : New-York en Juin (et peut-être Madrid avant ?)
Je me sens libre quand je chante et globalement, la musique représente pour moi beaucoup de choses. Une majeure partie de mon temps libre (une artiste qui parle de temps libre, c’est exceptionnel notons-le) est consacrée à la chasse aux nouveaux hits pas trop célèbres, un peu dans l’ombre, que j’adore sublimer et partager.

Qu’est-ce que ça fait d’être sur la scène artistique française ?

C’est un vrai challenge, et c’est ce qui me plaît dans ce travail. Au delà des frontières, être une artiste demande beaucoup de rigueur, de réflexion et d’organisation.
J’ai pris une très bonne décision en choisissant la ville de Paris pour me développer artistiquement. La capitale regorge d’expositions, de vernissages et d’événements qui évoquent l’art en général, de quoi trouver de l’inspiration.

Quelle est le projet sur lequel tu as préféré travaillé ?

Mon top 1 est un peu prématuré mais je m’associe très prochainement à une boutique madrilène pour exposer des tableaux qui se fondent dans un décor très fleuri et joyeux, tout ce qui me ressemble.

Tu peux nous parler de tes projets d’avenir ?

Ça fuse de partout, mais je ne perds pas pied.
Comme dit plus haut, Paris me donne la chance de me développer. Je fais acte de présence à de nombreux événements, je rencontre peut-être les bonnes personnes…
Deux projets sont à venir à Madrid, je vais devoir apprendre à gérer mon projet à distance, un nouveau défi qui créer beaucoup d’excitation en moi !
Des projets tournés très food, j’avoue aimé dessiner des burgers à longueur de journée…

Beaucoup de projets à l’international : Berlin (Allemagne), Madrid (Espagne), Sofia (Bulgarie), un double investissement non négligeable.