Le bleu, ses significations au fil du temps

By quentin-daussy1

blueLe bleu est la couleur préférée des européens, que cela soit pour les hommes et les femmes, selon les générations ou le milieu social. Cela peut s’expliquer par le fait que cette couleur a beaucoup plus de significations positives que négatives. En effet, le bleu représente le rêve, la sagesse, la vérité, la loyauté et la fraîcheur. Elle est utilisée négativement pour parler de mélancolie avec comme exemple l’expression “avoir le blues” ou pour critiquer la noblesse auparavant en utilisant le terme “le sang bleu”. 

Le bleu et son histoire

Longtemps, la couleur bleue n’a pas eu de qualificatif dans de nombreuses cultures, elle ne faisait donc pas partie de la conscience collective. Malgré l’omniprésence de cette couleur autour de nous, que ce soit la mer, les rivières ou le ciel, le bleu est quasiment inexistant dans la faune et la flore et le pigment est donc difficile à reproduire. Ainsi, le ciel pouvait autrefois être qualifié de gris ou de blanc et la mer de “bordeaux foncé”. C’est pourquoi suite à cette appellation de la couleur de la mer dans l’Odyssée d’Homère qu’un intellectuel anglais s’interrogea et décida de pousser des recherches afin de donner un nom à cette teinte.

Les Égyptiens étaient les premiers à avoir donné un mot au “bleu” puisque ce fût les précurseurs à en reproduire la pigmentation. Cette teinte était la plus chère à l’achat et de par sa rareté qu’elle a été très rapidement assimilé à la couleur de la royauté, de la spiritualité et du pouvoir. C’est grâce aux échanges réalisées avec l’Egypte que le pigment bleu se fait connaître des autres cultures qui décidèrent de l’ajouter dans leur lexique. 

Le bleu s’est ensuite démocratisé pendant la période de l’industrialisation du fait d’une production de plus en plus intensive du pigment qui devenait ainsi de moins en moins cher. Et c’est bien grâce à cela que désormais presque tous les occidentaux ont un “blue jeans” dans leur garde robe. 

La couleur bleue dans le monde

Le bleu a de nombreuses significations à travers le monde mais reste la couleur la plus connotée positivement dans le monde étant généralement associée à des émotions positives.
En Occident, le bleu représente la masculinité et est généralement utilisé pour les jouets ou vêtements des garçons en opposition à la couleur rose pour les filles. Cette séparation des couleurs n’est venu que dans les débuts du 20e siècle. Avant cette date, les enfants étaient habillés en blanc car la couleur était la plus simple à nettoyer.
En opposition à l’Occident, en Chine, le bleu est associé aux filles et le noir est associé à la virilité. Cependant, le bleu n’a pas la même importance étant considéré comme une couleur secondaire, un dérivé du vert. Il peut aussi être utilisé pour représenter les classes inférieures étant le vêtement de travail des ouvriers et des travailleurs agricoles.
Pour les hindouistes, le bleu est une couleur représentant la force, c’est pourquoi nous pouvons le retrouver sur la peau des dieux puissants. De plus, le Krishna est de cette couleur représentant l’amour et la joie divine.
Le bleu peut également symboliser la guérison et la protection. Dans certains pays tels que la Grèce, la Turquie, l’Afghanistan ou encore l’Iran, on utilise des amulettes bleus afin d’être protégé contre le mauvais œil.
Enfin, dans certaines tribus Cherokees, le bleu a une signification négative étant l’allégorie de la défaite. 

Le bleu, dans la communication visuelle

Dans la publicité et la communication commerciale, le bleu se retrouve principalement dans le domaine de la technologie, de l’informatique et de l’aéronautique; dans le secteur du voyage et de l’évasion, pour mettre en avant un côté corporatif et pour les produits frais et congelés. 

Le bleu, dans l’art 

Les significations de cette couleur sont tellement multiples qu’il est possible de les retrouver dans de nombreuses œuvres.
Il était prédominant dans de nombreux tableaux des artistes surréalistes du 20e siècle tel que René Magritte qui l’utilisait pour symboliser l’inconscience et le rêve.
Pour les romantiques, cette couleur permettait de véhiculer la mélancolie, retrouvable dans Le Voyageur contemplant une mer de nuages de Gaspar David Friedrich.
A l’aube des temps modernes, la mer a pris la couleur bleue sur les peintures, étant considérée comme verte conventionnellement jusque là. On peut donc retrouver ces horizons lointains dans certaines œuvres de Nicolas De Stael ou Joan Mitchell. David Hockney s’essaya à photographier l’eau avec ses célèbres photographies déclinées à l’infini de piscines.
Parmi les tableaux très populaires avec une prédominance de bleu, il est important de mentionner Nu Bleu d’Henri Matisse et Arbres Bleus de Paul Gauguin.
Impossible enfin de parler de cette couleur, sans évoquer le blues, musique inventée dans les champs de coton aux Etats-Unis par les esclaves. Le blues tient son nom de l’expression “the blue devils” qui signifie avoir des idées noires. B.B. King et Robert Johnson en sont les figures de proue.

 

Florian Didier

Leave a Reply