Quelques Pincements De Corde, Un Silence, Un Souffle… Et Une Voix: VASLO

By MAD

VASLO, auteur/compositeur/interprète français, nous enivre par une musique douce, émouvante et puissante basé sur un mélange entre guitare et voix influencé par Brel, Edith Piaf, Jeff Buckley, Hanz Zimmer et bien d’autres artistes.
Anciennement dans le marketing, il est un nouvel artiste qui nous prouve que l’art est en chacun de nous. Découvrez son parcours qui l’a amené jusqu’à la musique et ses projets pour l’avenir.
Commençons simplement. Peux-tu te présenter en trois phrases s’il te plait?
Je m’appelle VASLO (Valentin Gilbert), je suis auteur/compositeur/interprète de chansons pop/folk en français et en anglais. Je joue de la guitare et m’accompagne d’une violoncelliste et d’un batteur. Mais le noyau dur de mon projet, c’est ma voix. Autour d’elle gravite tout le reste.

Tu nous as dit que tu venais d’école de commerce (dans le marketing). Comment en es-tu arrivé à une carrière dans la musique?
Jusqu’à mes 27 ans, j’ai vécu une vie plutôt conventionnelle. Un diplôme d’école de commerce en poche, j’ai en effet bossé 4 ans dans le marketing et la communication.
Mais en 2014 suite à une rupture, je décide de changer complètement de vie et de me lancer dans la musique avec quelques compos sous le coude. Les retours sont très positifs, ça me pousse à continuer. Et aujourd’hui, après 4 ans dans la musique, mon projet ne cesse de se développer. Un album est en cours de réalisation pour une sortie en novembre 2019, je suis soutenu par plusieurs dispositifs (La Manufacture Chanson, le dispositif Décibels) et je m’entoure de professionnels (une violoncelliste, un batteur, un producteur, une chargée de diffusion).

Est-ce qu’un jour tu te verrais retourner vers le monde de l’entreprise ? Ou tu es parti pour de bon et désormais c’est music for life?
Je continue d’avoir un pied dans la communication, je suis freelance et réalise des créations graphiques/web pour des artistes, des entreprises, des associations.
J’aime avoir ces 2 activités, musique et freelance. C’est un bon équilibre.

Tu joues principalement une folk française émouvante et puissante. Quelles sont tes influences et inspirations musicales?
J’ai été bien entendu très influencé par Brel, Piaf, Aznavour, Balavoine, Simon & Garfunkel, Jeff Buckley, Bette Midler,… plus récemment par Matthieu Chedid, Stromae, Ben Mazué, Asaf Avidan, M83, Archive. Ma musique a été aussi bercée par les grands compositeurs de musiques de film (Hans Zimmer, Armand Amar, Gustavo Santaolalla…) et les voix brisées du Fado portugais (Buika, Mariza…). Puis il y a la musique classique, l’électro, la folk africaine (Fatoumata Diawara, Toumani Diabaté)…bref tant de sons qui ont un écho dans ma musique.

Quand nous t’avons rencontré pour la première fois, tu nous avais parlé d’une collaboration avec d’autres musiciens. Peux-tu nous en parler un peu plus en détail s’il te plait?
La musique, c’est avant tout le partage. Avec le public mais aussi avec des musiciens. Au cours de ces 4 années, j’ai fait beaucoup de rencontres et collaboré avec beaucoup de musiciens qui m’ont accompagnés dans mon projet : un choeur gospel, une violoniste, un tromboniste,… J’ai construit le prochain album en trio avec Martina Rodriguez au violoncelle et Pierre Mahier à la batterie. Ils seront avec moi en tournée.
A côté de mon projet, je collabore avec des chanteuses pour des concerts dans des hôpitaux au chevet des enfants malades. Je chante aussi tous les dimanches avec un groupe au théâtre Trévise dans le cadre d’un spectacle qui s’appelle Le Fieald.
Je collabore aussi souvent avec une danseuse burlesque : Edenweiss. Elle chorégraphie des danses sur mes compositions.

Leave a Reply