Andréa Durand : la nouvelle diva de la Mixed World Music

By MAD

Andrea Durand InterviewPeux-tu présenter à notre communauté de MADers d’où tu viens, ton parcours et comment tu es devenue la chanteuse Andréa Durand qui a performé durant le Live with MAD n°6 ?

Je suis née à Troyes. Toute ma jeunesse, je suis allée voir mon père jouer avec son groupe de jazz New Orleans (il était le guitariste). Je me suis installée à Paris après mon BAC. J’ai appris seule à jouer sérieusement de la guitare à 19 ans. Avant je ne grattais que quelques accords. Au même âge, j’ai commencé à me produire seule en guitare-voix sur scène dans les bars à Paris. J’ai été finaliste du tremplin Îl-de-France La Métisse en 2011, ce qui m’a permis de me produire au New Morning et aux Solidays en 2012. À cette même période, j’ai sorti un 1er EP. J’ai continué à faire des apparitions sur scènes, accompagnée de musiciens ou seule (premières parties, co-plateaux…), mais je me suis surtout concentrée sur la composition, le studio et le travail d’autres instruments. En octobre 2016 est sorti mon clip « Vague » extrait de mon 2e EP co-produit avec le label Just The Color qui est sorti le mois d’après. Ensuite on a pu me voir dans The Voice 2017, c’était la 3e fois qu’on me sollicitait pour faire cette émission. J’ai accepté pour mettre un petit coup de projecteur sur mon EP qui venait de sortir. Et là depuis quelques mois je bosse sur de nouveaux titres avec une direction musicale assez différente de ce que je faisais avant.

Peux-tu nous parler de ton titre “Troisième Œil” que nous avons eu le plaisir d’écouter durant le live ?

C’est une chanson dans laquelle je parle du voyage astral. C’est un titre assez dansant chargé de chœurs et de percussions avec de belles nappes de cuivres. Pour ce titre, je me suis entourée de Nicolas Lassus et de Valentin Couineau pour m’aider à le réaliser. Il y a eu beaucoup de travail sur cette chanson et j’en suis hyper fière.

 

Quelles sont tes sources d’influences ? As-tu des artistes favoris ?

J’aime tellement de styles différents en musique. J’essaie au maximum d’écouter pleins de choses différentes pour avoir une nourriture équilibrée pour mes oreilles ! 😀 En ce moment, j’adore écouter le groupe BKO Quintet, juste magnifique ou encore Camille entre autres. J’adore écouter Ennio Morricone aussi.

Tu es à la fois chanteuse, auteure, compositrice, beatmaker et multi-instrumentiste : guitare, basse, percussions, clavier… ! Est-ce que tu conçois toi-même les arrangements musicaux ? Penses-tu parvenir à réunir tes multiples talents à travers un seul EP ?

Oui c’est vrai que je touche à tout ! J’adore ça ! J’adore créer et penser mes chansons de A à Z. Donc oui, j’arrange mes morceaux. Je dirais même que c’est l’une de mes parties préférées dans l’élaboration d’un titre. J’ai mon petit studio à la maison qui est mon terrain de jeu. C’est venu par la force des choses aussi. Quand tu es artiste indépendant, tu as plutôt intérêt à savoir faire pas mal de choses ! Sur les autres disques, c’était déjà le cas aussi ; c’est ma manière de fonctionner.

La musique ethnique afro-caraïbéenne est au cœur de ton univers artistique… Comment espères-tu la remettre au goût du jour ?

Alors ma musique est teintée de sonorités ethniques. La musique afro-caraïbéenne y est suggérée, notamment par le côté percussif et les passages chantés en créole. La musique du monde en général m’inspire, ça ne se limite pas qu’à la musique afro. On m’a même déjà dit qu’on entendait des touches bulgares ou amérindiennes donc c’est très large ! Et c’est ce que j’aime ! Ce que j’aime avant tout faire dans ma musique depuis toujours, c’est de mélanger les couleurs, les styles tout en gardant une cohérence. Après pour que ce soit au goût du jour comme tu dis, j’y ai ajouté des touches d’électro.

Peux-tu nous parler de tes prochains projets artistiques pour 2018 ?

Je voudrais sortir un single et un clip un peu avant cet été. On est en train de s’organiser pour booker des dates aussi.

Peux-tu nous parler de ton expérience de la communauté MAD et ce qui t’a amenée à nous rejoindre ?

Ça s’est fait par hasard ! J’ai rencontré Lise Yacoub dans le métro. Elle était assez pressée. Elle m’a laissée sa carte en me disant qu’elle m’avait reconnue et qu’elle m’enverrai un mail sur les réseaux sociaux pour me proposer quelque chose ! De là, elle m’a invitée à venir chanter 2 morceaux sur Live With MAD. Et c’était super ! C’était l’occasion pour nous de jouer mes nouveaux titres en live pour la 1re fois. En plus l’équipe est top et adorable ! C’est vraiment un beau projet.

Leave a Reply