Arts

Category Archives

MAD at Le Parks 360

On vous parle souvent de nos artistes et des collaborations marques, mais comment ça se passe en coulisses ?

#LeParks360 en est un très bon exemple de collaboration entre artistes MAD et marques: en Octobre dernier, nous avons créé, en collaboration avec Skyboy, une super startup, une expérience immersive créative inédite, au coeur de Parks, dans le 19ème arrondissement de Paris.

Le Parks 360 est une expérience digitale immersive surprenante réalisée en Overlap Reality, une technologie brevetée par Skyboy.

Pour ce projet réalisé pour le promoteur immobilier Altarea Cogedim, MAD a créé le contenu artistique de A à Z de six séquences vidéos réalisées le long du Boulevard Mac Donald.

 

Dans cette création artistique très MAD, six performances artistiques y mettent en scène :

  • de la danse Hip Hop à 360°avec notre artiste Shynis et ses danseurs du studio Nilhanti
  • le champion du monde de basket freestyle Brisco en pleine action,
  • une chorégraphie originale d’un couple qui se déchire et se retrouve de notre collectif La Tendre Meute
  • un conte de Noêl pour les petits et les grands
  • le premier ascenseur extraterrestre mis en service par une fausse startupeuse du Cargo, Maud Ferron, de la Tendre Meute

Enfin, les passants pourront également découvrir un gouffre vertigineux en trompe-l’oeil créé en direct autour de vous par le graffeur Raphe de Haut en couleurs !

Comment ça marche ?

  • Téléchargez l’application Le Parks 360 avec votre smartphone ou votre tablette
  • Positionnez-vous sur l’un des 6 points de visionnage situé boulevard Mac Donald le long du Parks
  • Lancez l’expérience avec votre smartphone ou votre tablette

Pour un premier aperçu en images, voici un teaser de ce qui vous attend sur place.

Avec ce nouveau projet de création d’expérience en réalité augmentée pour le groupe immobilier Altarea Cogedim, MAD marque un grand pas dans l’alliance entre les arts et les dernières innovations digitales.

Une fois de plus, MAD concrétise notre vision de l’industrie artistique: permettre l’émergence de talents artistiques en mettant leurs projets en relation avec d’autres acteurs de notre écosystème. MAD allie le digital et le réel au travers d’expériences artistiques uniques.

Et comme en témoigne si bien la vision des fondateurs de Skyboy “si on superpose au monde que l’on traverse tous les jours une image créative qui le met en mouvement, ceux qui s’y plongeront sauront à nouveau le regarder, l’aimer et le protéger.

Mais qui est Manuela Morgaine ?

LES DÉBUTS D’ENVERS COMPAGNIE


Peux-tu présenter ton parcours et tes réalisations auprès de notre communauté de MADers ?

Depuis 1991 je dirige Envers Compagnie, qui réalise des œuvres pluridisciplinaires, autant de cinéma, d’installations, de performances, de créations radiophoniques, de littératures, de théâtre et d’opéra. Écrire et inventer des formes pour représenter un monde de rechange au nôtre est sans doute ce qui m’anime au jour le jour depuis toutes ces années. Envers Compagnie parce que je ne vais pas souvent dans le sens de la marche, que j’essaye de créer en dehors des sentiers battus et complètement en dehors des institutions de production traditionnelles. Ce qui pourrait lier toutes mes réalisations entre elles, c’est le désir de transporter le spectateur, le lecteur, l’auditeur, dans une quatrième dimension, qu’il voyage à la fois dans des temps très archaïques, qu’il ait l’impression d’être plongé dans un univers mythologique, et en même temps qu’il soit au contact d’une forme contemporaine innovante.

ÉMERGENCE DE TA DÉMARCHE ARTISTIQUE

Quel est selon toi le fil d’Ariane qui a guidé l’ensemble de ton œuvre jusqu’à présent ? Comment es-tu parvenue jusqu’au projet ORAKL ?

Le fil d’Ariane qui m’a guidé au Minotaure, c’est à dire mon labyrinthe artistique présent… C’est une recherche constante qui gratte l’étoffe qui nous constitue. De quoi sommes-nous faits ? À quoi rêvons-nous ? Pourquoi représentons-nous ? Comment fabriquer de la mémoire à partir de notre propre archéologie personnelle ? Et surtout comment rendre compte du monde qui nous entoure, comment en être le reflet sans en être la copie ? Pour cela mon travail n’est pas réaliste, il ne donne pas à voir à lire ou à entendre le monde tel qu’il est mais tel qu’il peut surgir dans nos rêves ou nos cauchemars, tel qu’il surgit en un minotaure précisément au fond de notre labyrinthe mémoriel et sensoriel personnel. Si je remonte le fil de mon histoire, et que je tends ce fil depuis mes origines jusqu’à mon horizon, cela donne quoi ? Je suis arrivée au projet ORAKL parce qu’étant profondément athée et étant non moins préoccupée par les questions du sacré, je me demandais ou pourraient aller toutes celles et tous ceux qui comme moi voudraient se recueillir quelque part, ou questionner ce sacré quelque part dans la ville ailleurs que dans une église, une synagogue ou une mosquée. Lorsque je suis arrivée à Delphes, tout en haut de l’Olympe en Grèce et que j’ai découvert ce lieu consacré à la Pythie qui délivrait de là-haut ces oracles, au fin fond d’une antre, une cavité dans la roche, je me suis dit qu’il fallait réinventer un lieu de ritualisation en pleine ville où les habitants pourraient venir poser des questions, réfléchir, se recueillir. D’une certaine manière, une œuvre d’art à mon sens joue toujours ce rôle-là, de transcendance, de sentiment de dépassement du réel que ressent celle ou celui qui la visite.

DESCRIPTION DU PROJET ORAKL

Pourquoi tiens-tu à réaliser le projet ORAKL ? Que représente-t-il ? Quel est son enjeu culturel, sa portée symbolique ?

Je tiens à réaliser ORAKL tout d’abord parce que cela fait depuis 2003 que ce sujet me fascine. Si cela me tient en haleine depuis si longtemps malgré tous les obstacles rencontrés sur mon chemin pour le réaliser, c’est bien que l’enjeu est très très grand, pas seulement pour moi, mais pour celles et ceux qui viendront le visiter. Je pense que nous sommes nous tous, les artistes, doués de beaucoup d’intuition. Nous savons intuitivement ce qui fait écho au monde.
L’enjeu culturel de l’ORAKL, c’est précisément de revenir à une culture très très ancienne, païenne, qui dépasse même les lieux où prophétisaient la Sibylle de Cumes en Italie, la Pythie de Didyme en Turquie ou de Delphes en Grèce. Cela peut être assimilé à l’expérience que vivaient ceux qui se rendaient à la Bocca della Verita (Bouche de la Vérité) à Rome pour déposer les mensonges des citoyens, ou à des rituels très très contemporains comme celui des Arbres à vœux japonais, du Mur des Lamentations à Jérusalem ou tout un chacun dépose un vœu ou une prière, et même à la pratique des cadenas accrochés à des ponts parisiens…
La portée symbolique d’ORAKL, c’est sa forme de Porte. Si j’ai choisi une porte plutôt qu’une bouche, un labyrinthe ou une grande cavité dans la terre comme à Delphes, c’est parce que la vision de la Porte des Enfers de Rodin, ou celle des Fausses portes des morts Égyptienne qu’on peut voir au Louvre m’a semblé être la forme la plus évidente pour la transmission d’une parole qui ouvrirait un au-delà. Derrière la porte, il y a toujours ce qu’on ne sait pas, ne connait pas et ORAKL dans ses réponses devrait permettre une expérience de franchissement de cette porte fermée sur notre présent et à la fois, comme la porte orakulaire est en glace, une vraie expérience du Miroir.

Peux-tu nous décrire l’expérience que vont vivre les personnes qui consulteront la porte-parole ?

Celles et ceux qui consulteront la porte-parole intitulée ORAKL vont entrer dans un espace ritualisé. Délimité sans doute par des torches de feu. Elles/ils entreront un.e à un.e dans cet espace où se trouvera la porte et le socle des questions. Guidés par un Maître de cérémonie qui leur expliquera toutes les modalités de l’expérience orakulaire, dans un premier temps le consultant montera sur le SOCLE DES QUESTIONS qui sera en résine transparent. Il posera ses pieds dans les empreintes de pieds qu’il verra gravés sur ce socle. Il parlera dans un micro de manière à ce que sa question soit entendue par tous les spectateurs présents. Il fera face à la porte. Dans un délai de 30 secondes au plus, ORAKL lui délivrera sa réponse audible par lui et par tous. La porte-parole s’éclairera à chaque délivrance d’oracles. Puis il laissera sa place au consultant suivant.
L’expérience durera une nuit et un jour, du coucher au lever du soleil.

TA VISION DE MAD

Pourquoi as-tu rejoint la communauté MAD ? Parle-nous de ton côté MAD !

Je pense que mon projet ORAKL et sa folie monumentale – 8 mètres de haut, 15 tonnes d’eau, 4 mois de construction, 15 ans de gestation -, sa durée d’une nuit un jour et le fait qu’il fonde dès le lendemain, sa nature folle suffit à justifier que j’ai rejoint la communauté MAD non ?

Pareil pour mon MAD side : je dirige Envers Compagnie qui travaille à contre courant et sous toutes les formes possibles ou impossibles ; j’ai passé dix ans à produire mon long métrage FOUDRE qui s’est tourné sans production dans neuf pays du monde avec un chasseur d’éclairs, 2 agriculteurs, 1 danseuse en fauteuil, 23 nomades de Syrie qui ramassent des champignons aphrodisiaques sur des terrains militaires dans le désert de Cham ; j’ai traversé la mer à la nage pour rejoindre une île en pleine nuit par amour parce que je n’arrivais pas à attendre le premier bateau du matin ; je travaille autant avec mon coeur, ma salive, de la terre glaise, de la glace, ma caméra, mon ordinateur, mon stylo plume, mon micro ; j’ai engagé un pingouin pour traverser la scène d’un spectacle sur Blanche Neige pendant lequel il a fallu faire du Tai-Chi avec sept personnes de petites tailles ; je suis engagée jour et nuit, corps et âme, par l’idée qu’il faut recoudre le pantalon du monde qui est infiniment troué… donc j’ai du pain sur la planche et là je vis sur un bateau sur l’eau et je viens d’avoir mon permis fluvial et côtier pour pouvoir explorer de nouveaux mondes avec mon chat à qui je viens d’acheter un gilet de sauvetage… je continue l’énumération ?

Have you heard about Ouzville ?

Widely known as Ouzai, Ouzville is much more than a state of Beirut’s southern slum. During the past year, Ouzai has experienced a historical change. Abandoned by the vast majority of the population, Ouzai quickly fell into oblivion. However, one man never forgot where he grew up and made himself the promise to give back what life had offered him.

This MAD man is Ayad Nasser, a real estate broker and Co-founder of Loft Investments who has brilliantly succeeded in his professional life. He deciced a few years ago that it was high time to start working on bringing Ouzai back to what it was before civil war, a beautiful small village on the shores of the Mediterranean sea.

Among poorly and hazardous constructed houses and overpopulation, Ouzville is an initiative to beautify Ouzai and to give a fresh environment to families who live there by cleaning the streets, coloring the murals of the old buildings and painting on. This initiative will make of Ouzville a widely known street art destination.

Artists, locals, students and foreigners work together to break stereotypes, unite Lebanese and take away the fear. The objective behind Ouzville is to take care of Lebanon, to give hope and joy to its population and to spread love. Grownups or children, all generations are involved. The participation of each child is rewarded by a basket of fruit and the colors of each house are chosen by the inhabitants themselves because after all Ouzai is their life and home.

From now on, Ouzai, the first city area travelers see when their plane lands in Lebanon will welcome all world travelers with its colored facades and its artistic vibrations.

If Ouzville is a success, the initiative will be repeated elsewhere in Lebanon. However, it requires the time, efforts as well as locals and artists support, in addition to paint and materials.

So, if you, MADers, want to take part in Ouzai’s history & legacy, support our Ouzville Crowdfunding Campaign to be launched very soon. Stay tuned!

Et si In The Dead Of Night devenait votre prochain livre de chevet ?


Boo est un illustrateur, écrivain et musicien dont l’univers artistique mêle surréalisme et humour noir. Diplômé en Design Graphique et publicité, Boo s’est lancé dans l’écriture de son premier livre, In The Dead Of Night, des histoires courtes pour adultes, accompagnées d’illustrations ainsi que d’une bande sonore.

Oubliez votre mobile et votre feed Instagram, optez pour In The Dead of Night, un livre original dont l’humour noire se mêle à un univers surréaliste digne de Tim Burton. Mais avant de pouvoir l’avoir entre les mains, Boo a besoin de vous, cher(e)s MADers, pour rendre son projet accessible au grand public. Pour cela, soutenez sa campagne de Crowdfunding sur : https://howmadareyou.com/en/author/boo/.

Pour découvrir de plus près son travail, Boo vous donne rendez-vous à la MAD Session le 13 Juin au Supersonic Bastille (9 Rue Biscornet, Paris 12) à partir de 20h, pour vous parler de son projet. N’attendez plus pour prendre votre MAD Pass sur : https://howmadareyou.com/en/projects/mad-session-paris-juin/.

Vous serez peut-être l’un des 50 premiers à remporter un pass gratuit.

Alors, How MAD Are You ?

Un tourbillon d’émotions avec La Tendre Meute à la MAD Session !

A la MAD Session, La Tendre Meute vous embarque dans leur univers où création, imagination et liberté d’expression sont au centre de leurs représentations éphémères. Collectif artistique, La Tendre Meute réalise des performances réunissant différentes disciplines comme le chant, la danse ou encore le théâtre.

A chaque performance, son thème. Entre amour, liberté et bien d’autres sujets universels, le mot d’ordre de La Tendre Meute est l’émotion. A travers le verbal et la gestuelle, chacune de leurs représentations véhicule un message fort et vous invite dans leur univers décalé et singulier. Comédiens, danseurs, musiciens et vidéastes travaillent main dans la main pour faire vivre ce collectif artistique.

Après avoir joué au Café Les Petites Gouttes ou encore à la Nuba, c’est au tour de la MAD Session de les accueillir en tant que finalistes de la MAD Talent Hunt, au Supersonic Bastille (9 Rue Biscornet, Paris 12) le 13 juin à partir de 20h.

N’attendez plus pour prendre votre MAD Pass sur : https://howmadareyou.com/en/projects/mad-session-paris-juin/. Vous serez peut-être l’un des 50 premiers à remporter un pass gratuit.

Alors, How MAD Are You ?

Libérez votre Mardi 13 Juin, la MAD Session Paris Arrive !

 Le compte à rebours est lancé ! Notre deuxième MAD Session à Paris est dans 20 jours et nous sommes impatients de vous rencontrer pour un moment de partage artistique unique dans la capitale française.

Au programme, 8 artistes aussi talentueux les uns que les autres seront présents pour vous présenter en avant-première, à vous MADers, leurs créations, projets et performances. Si cette MAD Session est l’occasion d’aller à la rencontre de nos MADs comme Boo, Manuela Morgaine ou encore nos Djs de La boucle, c’est également l’opportunité de faire émerger de nouveaux Talents Hybrides qui auront participé à notre concours MAD Talent Hunt Competition. Dans cette quête de nos nouvelles perles MADs, nous avons sélectionné 5 artistes aux profils variés mais tous autant époustouflants. Parmi eux : La Tulipe Noire, Louise Elizeon, Jade B, La Tendre Meute et La Singerie.

Entre comédiens, illustrateurs, chanteurs, stylistes, scénaristes, vidéastes, Djs et danseurs, la MAD Session vous gâte et vous embarque dans l’univers de nos MADs au Supersonic Bastille (9 Rue Biscornet, Paris 12) le 13 juin à partir de 20h. Si vous aimez sortir des sentiers battus et expérimenter l’art à travers l’imagination et les émotions, la MAD session est ce qu’il vous faut !

Alors, n’hésitez plus, et courrez prendre votre ticket sur le lien : https://howmadareyou.com/en/projects/mad-session-paris-juin/ pour soutenir nos talents.

Vous serez peut être l’un(e) des 50 premier(e)s à décrocher un pass gratuit pour la MAD Session!

Alors, How MAD Are You?

 

A MAD Cats night at The Palace !

Chris_Cats_Production

Last Wednesday, March 3rd, 2017 we had the pleasure of attending Cats Production’s latest show: “Cats in Concert”.

The choice of the venue perfectly matched the ambiance the artists were looking to convey and the result was an extremely enjoyable experience.

Each of the 8 different acts had its artistic signature and transported us in their musical journey – there was something for every taste, from oldies to contemporary, English, Italian, Spanish, French, Arabic, even Turkish and Russian music!

The performers were all lively exceptional, with of course a few that stood out from the crowd including Kristian Abouanni with his exceptional performance of Carmen, Manel Mallat interpreting Edith Piaff, Roxanne Touma, Jad Habche, Regina and Cosette Chedid among many others!

It was a full house and as the performance reached to its end, crowd and artists were both cheering and dancing together!

If you missed this, we definitely recommend you attending their next show!

Pitch ci Pitch ça : MAD et PitchmonProjet chez Le Cargo Paris

Mardi, MAD était invité à la première session de PitchMonProjet du fameux Cargo. Dans une ambiance conviviale, 4 entrepreneurs ont pitché leur startup à des membres de l’incubateur et de Paris & Co.

Qui a dit qu’on avait besoin d’un enjeu spécifique pour pitcher ?

Ici, l’objectif est clairement collaboratif : partager son projet créatif et culturel mais surtout échanger sur le marché potentiel, l’innovation en termes d’usages ainsi que la solidité du business model.

En ce qui nous concerne, on était ravis de rencontrer l’équipe du @LeCargo ainsi que 3 autres entrepreneurs : Le Schmilblick @Faitesleavancer, @memorize_app et Nurtur, qui vient du Brésil.

On a tenu à immortaliser cette rencontre particulièrement sympa.

Comme vous pouvez le constater, parité totale homme/femme au niveau des entrepreneurs, en revanche, pour la taille…comment dire….les filles, ça va être très dur de rattraper 1,90, même avec des talons !