T2I : Un hip hop électronique et minimaliste très fruité d’origine guyanaise

By MAD

T2i Vem Ca InterviewPeux-tu présenter à notre communauté de MADers d’où tu viens, ton parcours et comment T2I a vu le jour ?

Je suis originaire de Guyane et j’ai longtemps vécu à Reims pour atterrir récemment en région Île-de-France. Cette passion pour le son a vu le jour une après-midi de novembre 2006, quand des amis d’enfance et moi-même avons découvert notre attirance pour la création musicale.

As-tu des références artistiques de prédilection ? Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Pharell Williams, Stromae, Kid Cudi et Missy Elliott sont des artistes avec des univers qui me parlent beaucoup. Les sonorités créoles m’inspirent énormément, Kassav, Buena Vista Social Club principalement.

Peux-tu nous en dire plus sur ton univers “fruité” et la genèse de ton style Hip Hop aux sonorités électroniques minimalistes ?

Le DIY et mes influences m’ont mené jusqu’à cela. Mais le fruit est encore jeune. Tout reste à explorer. Propagez le fruit et nous en reparlerons dans quelques années.

Peux-tu nous parler de la création de ton dernier titre “Vem Cá” que nous avons eu le plaisir d’écouter en avant-première au troisième live with MAD… Quelle est son histoire et comment l’as-tu mis sur pied ?

La création de ce titre a commencé après qu’un pote m’ait tagué sur un post en me disant que je ressemblais à Seu Jorge (que je ne connaissais pas encore). Pour la petite histoire, j’ai vu Seu Jorge sur scène un peu avant ça sans savoir qui c’était. Du coup après l’identification de mon pote, j’ai été chercher et je me suis rendu compte de la notoriété de l’artiste.

Peux-tu nous parler de tes projets artistiques pour 2018 ?

Je suis en pleine préparation d’un EP pour fin 2018.

 

Peux-tu nous parler de ton expérience de la communauté MAD et ce qui t’a amené à nous rejoindre ?

MAD fut une bonne expérience. C’était ma première performance sur un plateau TV (web) et donc une très bonne configuration pour un 1er live de “Vem Cá” sorti peu de temps avant. Longue vie à MAD.

Leave a Reply