SHABY : une étoile montante précoce de la Soul !

By MAD

Shaby_The Voice_ InterviewPeux-tu présenter à notre communauté de MADers d’où tu viens, ton parcours et ce qui t’a amenée à devenir la chanteuse soul que nous connaissons tous un peu mieux aujourd’hui ?

Je suis née dans une banlieue parisienne au milieu de musiciens et de chanteurs. Mon père est maître de chœur et mes sœurs chantent avec moi à l’église des chants spirituels et du gospel. Toute ma vie je l’ai passée entre les prières, la musique et la danse. Grâce à mon père, j’ai pu travailler ma voix, rencontrer certaines personnes qui m’ont permis de me développer techniquement et d’apprendre à être à l’écoute des autres (en chorale)… C’est à ce moment là que j’ai trouvé ma place de soliste et donc de chanteuse. Pendant mon adolescence, j’ai expérimenté beaucoup d’univers musicaux : je suis passée du rock au classique puis du rap à la musique pop-variété ; tous ces styles ont été pour moi essentiels en fonction de mes humeurs et des saisons. J’ai par la suite développé ma danse dans des battles hip hop urbaines ce qui m’a amenée à me rapprocher de mes racines (l’Afrique et les Antilles) et à être la femme que je suis aujourd’hui, à comprendre mon Corps, mon Âme, ma Musique, ma Soul…

À l’âge de 10 ans déjà tu enregistres ton premier titre “Plus près de toi”, vendu à plus de 50 000 exemplaires. Ton deuxième titre “Ton amie” paraît peu de temps après en 2007 et te mène tout droit dans le canapé rouge de l’émission “Vivement Dimanche” alors animée par Michel Drucker… Quel souvenir et quel enseignement gardes-tu de cette expérience et de cette ascension précoce ?

Cela m’a appris énormément de choses car j’ai grandi dans un monde d’adultes très tôt mais ce que j’en retiens c’est que tout peux aller vite comme son inverse, et peu importe au final la vitesse à laquelle on atteint ses rêves, le principal est de vivre l’instant présent avec simplicité. C’est ce que je vis aujourd’hui, je vis ma vie de femme, d’humain, d’artiste en savourant chaque instant.

Après avoir séduite les 4 membres du jury de la saison 6 de The Voice avec ton interprétation du titre “Natural Woman” d’Aretha Franklin, tu parviens jusqu’à la demi-finale du télé-crochet… En quoi cette émission a contribué à construire ton jeu de scène ? Quelles recommandations souhaites-tu partager notamment auprès de ceux qui envisagent de participer aux prochaines saisons de The Voice ?

The Voice m’a permis de mettre en image l’artiste que je souhaite devenir à vitesse grand V. Je pense que chaque personne vit cette experience de manière subjective en fonction de sa vie, de son quotidien, de son ambition… c’est ce qui fait le charme de ce télé-crochet. Le seul conseil que je puisse donner c’est de toujours rester soi-même, de savoir ce que l’on souhaite montrer à l’ecran et surtout aller au bout de son ambition tout en profitant de chaque instant avec les autres, les équipes etc…

Peux-tu nous parler de tes prochains projets artistiques ?

Je travaille actuellement sur un album qui me tient énormément à cœur car il sera fait à 70% par moi ce qui est une première. Je serai sur plusieurs dates de concert en 2018 afin d’emmener le public avec moi avant l’arrivée du “nouveau-né” lol !

Peux-tu nous parler de ton expérience de la communauté MAD et ce qui t’a amenée à nous rejoindre ?

Après avoir reçu le mail d’invitation, je suis allée voir les vidéos. L’ambiance générale du plateau est sublime, assez intime et rassurante. De plus, j’ai tout de suite adhéré au projet et aux principes de MAD ; c’est frais et nouveau ! J’ai passé un agréable moment en compagnie de toute l’équipe !

Leave a Reply