June Caravel

« Retro power house! »

My MAD Story

June Caravel est tombée dans la marmite du rock'n'roll à 12 ans : son professeur de sport en 5e donne à sa classe des cours de danse rock'n'roll. Elle devient championne de France inter-collèges de rock acrobatique à 15 ans et obtient 20/20 en rock'n'roll au bac...

C'est en 2014 que l'aventure de "Boogie-Woogie Style" commence. June est au festival "Summer Jamboree" qui a lieu tous les ans à Senigallia en Italie : on y danse le rock'n'roll en maillot de bain sur la plage le jour et en tenue retro 50´s dans les rues de la ville la nuit. Cette effervescence lui inspire la chanson Senigallia, single de l'album. Cela lui inspire le synopsis d'une comédie musicale entre « Grease » et « Dirty Dancing » et elle en écrit les chansons. Sur 20 chansons, 10 d'entre elles finissent sur l'album qu'elle enregistre en juillet 2016 au studio Audiolane avec son arrangeur Fred Scamps (Johnny Halliday, Hubert-Félix Thiéfaine, Melle K, etc.).

Petit retour en arrière : grâce à 684 généreux donateurs du monde entier, June (alors appelée T-ka) lève 50,000$ et part enregistrer son premier album soul pop "And maybe a tree will rise out of me..." à Weed, en Californie. L’album est produit par Sylvia Massy (Prince, Skunk Anansie) et interprété par des musiciens de renom : le guitariste Jeff Pevar (Ray Charles, Crosby Stills & Nash), le batteur Stevie D (David Gilmour, Crosby Stills & Nash), le bassiste Thibaut Barbillon (Nouvelle Vague) et le saxophoniste Bill Holloman (Nile Rodgers, Diana Ross).

T-ka part ensuite s’installer à Londres en 2009 et après avoir vu Bobby McFerrin & Richard Bona en live, elle décide de se consacrer au chant A Cappella. Elle expérimente sur de nouvelles chansons avec ses trois octaves et demi et sa pédale de loop. Elle change de nom en 2012 et pour promouvoir son nouvel album The A Cappella Sessions, June Caravel part littéralement à l’autre bout du monde pour vivre uniquement de ce qu’elle gagne dans les rues en chantant (“To busk” en anglais) en Australie. Non seulement June survit 2 mois, mais elle fait le tour de l’Australie et le filme dans une mini-série intitulée Busking in Australia l’été 2012.

De retour en Europe, elle pose ses valises en Allemagne à Hanovre où 5 mois après être arrivée, elle se voit déjà remettre le prix Kre(h)tiv de la ville d’Hanovre. En octobre 2014, elle retourne à Paris, sa ville natale.

L'album « Boogie-Woogie Style » est disponible depuis octobre 2016 sur toutes les plateformes digitales. June Caravel a d'ailleurs gagné 2 prix en 2017 : le prix Piero Ciampi en Italie et le tremplin du salon du tatouage de Cognac qui lui permet de se produire en juillet 2018 au Festival Cognac Blues Passion...

My Facebook

My Instagram

MAD official partners