camille-bruat

« Artiste plasticienne, mes sculptures en métal sont situées entre architecture et design, je questionne notre rapport à l'espace. »

My MAD Story

Actuellement artiste plasticienne en résidence à l’atelier d’artistes du 6 Bis Fabrik à Vitry- sur-Seine pour un an, je suis tout juste diplômée d’un master avec mention à la faculté des Arts de Strasbourg et d’un DNAP aux Beaux Arts de Bourges.
Jeune artiste plasticienne, j’ai orienté dès mes premières années d’études ma pratique plastique puis ma réflexion théorique autour de la place qu’occupait mon corps dans l’espace. Forte d’une influence architecturale, j’explore par la notion de marche, l’espace urbain que j’habite. Mes sillons à travers la ville questionnent son organisation, la perception de notre quotidien, et la nature de la relation des habitants à leur environnement. Parmi mes sculptures-installations, toutes In Situ, le spectateur est directement impliqué par la déambulation, incité à tourner autour, à les manipuler, les chevaucher, pour y découvrir une succession d’images abstraites dessinées par une ligne déployée dans l’espace. Ces fragments de temps, entre architecture, installation et design tendent à révéler des espaces habités qui soulignent l’aléatoire du temps, les textures, et les mouvements qui fluctuent l’espace. Toujours dans un soucis de dessiner avec et pour l’espace que mes lignes habitent, je questionne chez le spectateur sa capacité à prendre conscience des espaces qu’il traverse.
Sélectionnée en 2016 par un collectif de jeunes commissaires pour figurer à l’exposition "There is no place like home", au CEAAC de Strasbourg (Centre des Actions Artistiques Contemporaines), j’ai plus récemment, en février 2018 exposé des sculptures lors de l’événement" Retour vers le second square", au Carreau du Temple à Paris, mais surtout eu l’occasion d’orchestrer et exposer lors de l’exposition "La Peau et le Vide", dans une friche industrielle, à la Minoterie d’Ivry-sur-Seine en compagnie de la commissaire Anna L’hospital et la scénographe Agathe Anglionin avec sept artistes en provenance des Beaux Arts de Paris, des Arts décoratifs de Strasbourg et des Beaux Arts de Lyon.

My Facebook

My Instagram

MAD official partners